Questions fréquentes sur la fraude par virus informatique

Questions fréquentes sur la fraude par virus informatique

Q. Qu’est-ce qu’un virus informatique?

R. Le virus informatique est le plus connu de la famille des logiciels malveillants. Un logiciel malveillant est un logiciel développé dans le but de nuire à un système informatique. Voici les principaux types de programmes malveillants :

  1. Le virus : petit programme informatique qui se propage d’un ordinateur à l’autre, de la même manière que le virus biologique se transmet d’un individu à un autre. Les virus informatiques peuvent notamment perturber le fonctionnement des systèmes infectés.
  2. Le ver (worm) : exploite les ressources d’un ordinateur afin d’assurer sa reproduction et sa diffusion à d’autres ordinateurs en utilisant Internet.
  3. Le cheval de Troie (Trojan horse) : programme d’apparence légitime qui exécute des routines nuisibles sans l’autorisation de l’utilisateur. Un exemple : la porte dérobée (backdoor en anglais), où un accès frauduleux est ouvert à distance sur un système informatique.
  4. Le logiciel espion (spyware) : collectionne les renseignements personnels d’un utilisateur sans son autorisation et envoie ceux-ci à un tiers.

Les logiciels malveillants sont apparus en même temps que l’informatique, il ne s’agit donc pas d’un problème nouveau. Par contre, les objectifs des créateurs de ces logiciels ne sont plus les mêmes.

Q. Que fait la Caisse Alliance pour contrer la fraude par virus informatique?

R. La Caisse s’assure de maintenir un haut niveau de sécurité dans ses systèmes en tout temps. Par contre, il est de votre devoir de faire preuve de vigilance lorsque vous utilisez votre micro-ordinateur pour effectuer des transactions financières en ligne par AccèsD.

Q. Quels sont les motifs des fraudeurs qui utilisent la fraude par virus informatique?

R. Il y a quelques années, la volonté de reconnaissance et la recherche de la célébrité étaient les principaux objectifs poursuivis par les pirates informatiques. Aujourd’hui, les criminels informatiques tentent plutôt d’utiliser les logiciels malveillants afin de dérober de l’argent à leurs victimes.

De nos jours, les virus et les vers sont principalement utilisés pour:

  • prendre le contrôle de votre ordinateur dans le but de l’utiliser de manière frauduleuse à votre insu; cela est particulièrement vrai avec le développement des accès Internet rapides comme les modems câble et ADSL;
  • installer des logiciels espions afin de récupérer, toujours à votre insu, vos renseignements personnels lorsque vous naviguez sur Internet; un fraudeur pourrait, par exemple, obtenir votre mot de passe pour accéder au portail de votre institution financière ou votre numéro de carte de crédit lorsque vous effectuez des achats en ligne.

Q. Que dois-je faire si je crois que mon ordinateur est infecté par un virus informatique?

R. La propagation des virus informatiques par Internet est un phénomène bien réel, c’est pourquoi il est impératif de munir votre ordinateur personnel d’un logiciel de sécurité qui comprend une fonction de mise à jour automatique ainsi que les éléments suivants : antivirus, antiespiogiciel, pare-feu, antipourriel, etc. Notez toutefois que, malgré cette protection, votre ordinateur n’est pas à l’abri des nouveaux virus. C’est pourquoi vous devez être à l’affût de tout comportement anormal de votre navigateur Internet.

Par exemple, vous pourriez être en présence d’un virus si, à l’ouverture d’une session AccèsD, des renseignements inhabituels vous sont demandés (date de naissance, numéro d’assurance sociale), malgré le fait que :

  • l’adresse du site soit exacte (www.caissealliance.com ou accesd.desjardins.com);
  • le cadenas au bas de la page-écran soit bien fermé;
  • l’adresse débute bien par https://.

Q. Comment contrer la propagation des virus informatiques

  • Installer ou mettre à jour votre logiciel antivirus et démarrer une analyse interne de votre ordinateur sur-le-champ.
  • Ne pas utiliser cet ordinateur pour effectuer des transactions financières, et ce, tant que le problème ne sera pas réglé.
  • Si vous avez transmis des renseignements personnels ou si vous croyez que votre mot de passe pourrait avoir été compromis, communiquez avec un conseiller des services AccèsD pour faire modifier votre mot de passe AccèsD au 1 866 779-COOP (1 866 779-2667) du lundi au vendredi de 16 h à 21 h et les samedis et dimanches de 8 h à 20 h.
  • Si le problème persiste à la suite d’une analyse interne de votre ordinateur par votre logiciel antivirus, communiquez avec votre fournisseur Internet ou avec le service de soutien informatique de l’endroit où vous avez acheté votre ordinateur.
  • Vous pouvez aussi, si vous le désirez, utiliser des outils d’analyse à distance (généralement gratuits) fournis par la majorité des fournisseurs de logiciels antivirus.

Il est normal que certains logiciels antivirus détectent plus rapidement certains virus, alors que d’autres ne les détectent pas encore. Chaque virus a une signature qui lui est propre, ce qui explique pourquoi certains logiciels peuvent, pour une attaque donnée, être plus performants.

À titre de renseignement, voici une liste des principaux outils de diagnostic offerts* en ligne, que vous trouverez sur le site Wikipédia.

À titre de renseignement, voici une liste de fournisseurs de logiciels antivirus*, proposés par Microsoft.

* La Caisse recommande très fortement l’installation d’un logiciel offrant une couverture complète de sécurité, incluant les éléments suivants : antivirus, anti espiogiciel, pare-feu, antipourriel, etc. Les listes ci-dessus sont fournies uniquement à titre de renseignement et pourraient ne pas être complètes ou exactes. Le contenu hébergé derrière ces liens n’est pas la propriété de la Caisse Alliance et ne reflète aucune préférence, recommandation ou relation d’affaires avec les tiers mentionnés.

Q. Comment puis-je protéger mon ordinateur contre les virus informatiques?

R. Le virus
Pour qu’il y ait contamination d’un ordinateur personnel, il faut d’abord qu’un fichier contenant un virus ait été téléchargé.
Pour éviter de télécharger un fichier contaminé, il est recommandé :

  • de ne pas ouvrir les fichiers que vous recevez de personnes que vous ne connaissez pas;
  • d’installer un logiciel antivirus à jour qui comprend une fonction de mise à jour automatique.

Le ver (worm)
Le ver est un agent infectieux autonome qui se loge généralement dans la mémoire vive de votre ordinateur. Les vers ont comme fonction de se propager aux autres ordinateurs d’un même réseau ou qui sont connectés à Internet au moyen des services de messagerie Web. Un ver s’achemine automatiquement à l’ensemble des adresses courriel qu’il sera en mesure de récupérer du service de messagerie de l’ordinateur qu’il aura infecté.
Pour éviter qu’un ver informatique infecte votre ordinateur, il est recommandé :

  • d’installer un logiciel antivirus et un pare-feu incluant une fonction de mise à jour automatique.

Le cheval de Troie (Trojan horse)
Le cheval de Troie est un programme d’apparence légitime qui exécute des routines nuisibles sur un ordinateur sans l’autorisation de l’utilisateur. Pour infecter l’ordinateur, le cheval de Troie doit être installé par l’utilisateur. C’est pourquoi vous devez vous méfier des fichiers que vous recevez qui comportent deux extensions (ex. : album-photo.jpg.exe). Ces fichiers vous laissent croire qu’il s’agit d’un fichier photo, mais en réalité, il s’agit de programmes exécutables (.exe).

Pour éviter qu’un cheval de Troie infecte votre ordinateur, il est recommandé :

  • de ne pas ouvrir et de ne pas exécuter, c’est-à-dire de ne pas cliquer sur des hyperliens ou double-cliquer sur des fichiers que vous recevez de personnes inconnues, soit par courriel, soit par un service de clavardage;
  • de se méfier des fichiers comportant les extensions suivantes : .exe, .bat, .com, .vbs, .pif. Si des fichiers vous semblent suspects, ne double-cliquez pas sur ces derniers. Si l’envoi suspect provient d’une personne que vous connaissez, communiquez avec elle pour confirmer la légitimité de l’envoi;
  • d’installer un logiciel antivirus et un logiciel pare-feu incluant une fonction de mise à jour automatique;
  • de configurer votre système d’exploitation pour que les fichiers ne soient pas ouverts ou exécutés automatiquement.

Q. Quelle est la marche à suivre lorsque vous détectez un virus sur votre ordinateur?

R.

  1. Assurez-vous que toutes les cartes d’accès de votre caisse populaire et les codes d’utilisateur AccèsD Affaires saisis sur le poste infecté soient désactivés sur-le-champ. Pour ce faire, communiquez avec votre caisse populaire ou composez le 1 866 779-COOP (1 866 779-2667), du lundi au vendredi de 16 h à 21 h et les samedis et dimanches de 8 h à 20 h.
  2. N’utilisez pas cet ordinateur, et ce, sous aucun prétexte, pour effectuer vos opérations financières, pour faire des achats en ligne ou pour accéder à des sites contenant des renseignements confidentiels vous concernant, tant que le virus identifié n’a pas été supprimé par un expert compétent.
  • Important : Il est possible que votre logiciel antivirus n’ait pas détecté la présence du virus sur votre ordinateur. C’est pourquoi, dans un tel cas, une recherche et une extraction manuelle du virus en question est nécessaire.

Vous pouvez obtenir l’aide d’un expert en contactant :

    • le commerce où vous avez acheté votre ordinateur (ex. : les grands magasins d’électronique ont des techniciens qualifiés et offre des services de résolution de problème); ou
    • le service de soutien technique de l’antivirus installé sur votre ordinateur; ou
    • votre fournisseur de service Internet, s’il offre un programme de protection contre les virus; ou
    • tout expert en informatique près de chez vous.

La Caisse n’est pas en mesure d’effectuer des réparations sur les ordinateurs personnels, les téléphones ou les téléphones cellulaires, ou sur tout autre matériel électronique ou informatique appartenant aux utilisateurs de ses services.

Dans le cas où votre ordinateur est infecté par un virus informatique, il demeure de votre responsabilité, soit celle du propriétaire de l’ordinateur infecté, de vous assurer que ce matériel est remis en bon état et sécuritaire.

Par ailleurs, lorsque des sources d’infection par virus informatique sont détectées, la Caisse prend toutes les mesures nécessaires pour les faire fermer rapidement.