Blogue

Emprunter pour cotiser à un REER

Nos prêts REER vous permettent d’emprunter afin d’augmenter votre cotisation annuelle au REER ou de pallier un manque de liquidités pour y cotiser. Ils peuvent également être très utiles pour combler vos droits REER inutilisés et ainsi augmenter la valeur de votre REER.

Ne pas cotiser à votre REER une année peut avoir de réelles conséquences sur votre objectif de revenus de retraite. Emprunter pour cotiser à votre REER* pourrait être plus avantageux. Il s’agit là d’une stratégie particulièrement performante lorsque vous appliquez votre remboursement d’impôt à votre emprunt.

Le saviez-vous?

Pour éviter d’emprunter l’an prochain, le REER par versements périodiques peut être une excellente solution, car il vous permet de cotiser tout au long de l’année.

Quel prêt vous convient le mieux?

Prêt REER

Permet d’emprunter un montant de plus de 12 500 $ à un taux plus avantageux qu’un prêt personnel. Idéal si vous remboursez votre prêt rapidement.

Prêt REER droits inutilisés

Si vous n’avez pas cotisé le maximum permis annuellement depuis 1991, ces montants s’accumulent sous forme de droits inutilisés dont vous pouvez vous servir pour cotiser ultérieurement.

Le prêt REER droits inutilisés permet d’emprunter à un taux avantageux et de rembourser sur une période de 10 ans.

Option Multiprojets

Permet de réemprunter les sommes remboursées sur votre prêt hypothécaire pour cotiser à votre REER.

Marge Atout

Permet d’obtenir du financement à même la valeur de votre propriété, à un taux d’intérêt très avantageux.

*Emprunter pour investir constitue un effet de levier. Si le produit du prêt est investi dans un fonds de placement, l’opération représente un risque plus grand. Consultez votre conseiller pour obternir plus de renseignements à ce sujet.

Partagez cet article