Blogue

Planifier sa retraite en toute simplicité

Planifier sa retraite en toute simplicité

Pour un très grand nombre de personnes, la retraite est une source d’angoisse. Plusieurs d’entre nous craignent de ne pas avoir suffisamment d’argent pour bien vivre jusqu’à la fin de nos jours. Le meilleur moyen d’éviter ou d’apaiser ces inquiétudes, c’est de planifier sa retraite. Cependant, cette solution n’est pas toujours une priorité dans la vie des jeunes adultes.

La planification est pourtant simple et fait souvent toute la différence.

Planifier sa retraite est un exercice qui devrait débuter dès l’entrée sur le marché du travail. Bien entendu, les objectifs changeront au courant de la vie, selon les priorités et les événements qui surviennent, qu’ils soient prévus ou non. Afin de s’assurer que les objectifs restent réalistes, le plan de retraite devrait idéalement être revu annuellement.

Voici, de façon générale, les étapes de planification de la retraite.

1. Période d’accumulation (pendant que la personne est sur le marché du travail)

  • C’est le temps de l’épargne systématique, qui représente de 10 % à 18 % de votre revenu total. S’il n’est pas possible d’investir au moins 10 % de vos revenus, n’importe quelle somme suffira. L’important, c’est de développer l’habitude.
  • Selon vos revenus, le régime enregistré d’épargne retraite (RÉER), le régime de retraite de l’employeur ou même le compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI) sont les véhicules de placement à privilégier.
  • L’horizon de placement reste à long terme. Vous pouvez donc investir des fonds dans des types d’investissement qui ont un potentiel de rendement plus élevé, comme des actions et des fonds communs. Il faut cependant tenir compte de votre tolérance au risque.

2. Préparation à la retraite (environ 5 ans avant la retraite)

  • Il est temps de protéger l’argent que vous avez accumulé. Votre portefeuille peut d’abord être transféré dans des types d’investissement moins risqués, comme les placements avec capital garanti. Une analyse permettra d’adopter la meilleure stratégie selon votre horizon de placement et votre tolérance au risque.
  • C’est aussi le moment d’augmenter l’épargne systématique pour combler les lacunes, si ce n’est pas déjà fait. Les obligations financières et l’endettement devraient être moins importants à ce moment, permettant ainsi d’épargner plus d’argent.

3. Décaissement pour financer la retraite

  • C’est le temps de profiter de cet argent si durement gagné. L’objectif est maintenant de retirer vos fonds de manière efficace, pour que l’argent soit liquidé sur la plus longue période possible.
  • À ce moment, vos investissements sont transformés en revenus de retraite comme des fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR), des fonds de revenu viager (FRV) et des rentes, selon votre portefeuille.
  • Il faudra décider quand retirer les prestations du gouvernement, comme le régime de pensions du Canada (RPC) et la sécurité de la vieillesse.
  • Votre plan de décaissement devrait tenir compte des autres revenus prévus, de l’impact fiscal et de la situation d’un conjoint.

À chacune des étapes, il est essentiel de connaître le montant requis pour atteindre vos objectifs de retraite. Pour le savoir, il faut estimer les dépenses prévues à la retraite.

Afin d’y arriver, il faut premièrement déterminer le nombre d’années de retraite que l’épargne accumulée doit financer. Ensuite, il faut établir ses prévisions budgétaires annuelles en dollars d’aujourd’hui, y ajouter l’inflation estimée et soustraire les autres sources de revenus, comme les pensions du gouvernement et celles de l’employeur. La différence entre le montant annuel nécessaire pour financer votre retraite et le montant provenant des autres sources de revenus représente la somme d’argent à épargner pour atteindre vos objectifs.

L’exercice peut être accompli à n’importe quel stade de la vie, mais plus il est mené tôt, plus vous pourrez ajuster la planification.

Évidemment, il n’est jamais trop tard pour établir un plan de retraite! Pour votre tranquillité d’esprit et pour optimiser vos chances d’atteindre vos objectifs, nous vous recommandons de rencontrer un planificateur financier.

 

Serge Breton, CFP
Directeur régional
Région Nord-Est
sbreton339@acpol.com

Partagez cet article