Blogue

Avec les soubresauts des marchés, dois-je continuer à cotiser à mon REER?

La réponse est oui. La décision de cotiser à son REER n’a rien à voir avec l’évolution des marchés financiers. Les types de placements choisis dépendront de votre profil d’investisseur.

En temps de turbulence, certains privilégient le plus possible la protection du capital et les placements sécuritaires. D’autres, au contraire, y entrevoient d’excellentes perspectives de gains.

Choisir l’épargne par versements périodiques permet d’épargner régulièrement et « d’entrer dans le marché » à divers moments, ce qui contribue à minimiser la volatilité ou les fluctuations importantes de votre portefeuille.

En plus d’être fiscalement avantageux, le REER permet de concrétiser plus rapidement certains projets tels que la retraite, un retour aux études ou l’achat d’une première résidence principale.

Partagez cet article