Blogue

REER ou CELI? Faut-il vraiment choisir?

REER ou CELI? Faut-il vraiment choisir?

De tous les véhicules d’investissement existants, deux sont plus connus — et utilisés — que les autres. Vous devinez lesquels? Il s’agit des REER, les régimes enregistrés d’épargne retraite, et des CELI, les comptes d’épargne libre d’impôts.

Le REER et le CELI sont des produits différents, mais ils ont des points communs : ils sont tous deux enregistrés et ont des plafonds de cotisation annuels. Ils sont liés à une personne précise, avec des bénéficiaires désignés. Comme ils ont aussi chacun leur particularité, vous gagnerez à les utiliser tous les deux pour atteindre différents objectifs financiers. Voyons-y de plus près.

Le REER

L’objectif du REER est d’accumuler de l’argent en vue de la retraite. Chaque année, les montants qu’on y verse réduisent votre revenu imposable dans votre déclaration de revenus. La stratégie derrière le REER est d’épargner plus en impôt au moment de la cotisation qu’au moment où l’on retire les montants, soit à la retraite. Tant que les revenus de retraite sont inférieurs à ceux qu’on perçoit au moment où l’on cotise, le REER est avantageux.

Avec le REER, on reporte (mais on n’évite pas) le paiement d’impôts sur ce montant. Chaque année, on peut cotiser l’équivalent de 18 % du revenu annuel de sa déclaration de revenus de l’année précédente, jusqu’à un maximum de 27 230 $ (pour 2020). Au fil du temps, ces montants s’accumulent : les montants non cotisés sont reportés d’une année à l’autre sur l’avis de cotisation. Certains programmes permettent de profiter de votre REER autrement que pour la retraite. Par exemple, pour l’achat d’une première maison, un détenteur de REER peut accéder à 35 000 $ de son REER, à l’abri des impôts, à condition de remettre le montant retiré dans les 15 prochaines années. Pour un retour aux études, une personne peut toucher jusqu’à 20 000 $, à l’abri des impôts, à condition de remettre la somme dans son REER dans les 10 années suivantes.

Le CELI

Le CELI, lui, est utilisé pour épargner à court ou à long terme. Le CELI vous permet de mettre de l’argent de côté et protège la croissance (intérêts, dividendes, gains de capitaux) de cette épargne des impôts. Vous ne pourrez pas déduire votre cotisation dans la déclaration de revenus, mais vous ne serez pas imposé lors d’un éventuel retrait.

Un CELI est idéal pour mettre de l’argent de côté, de façon régulière et automatique. Cette épargne peut constituer un fond d’urgence, servir à n’importe quel projet à court terme, ou accumuler des fonds à long terme, pour la retraite par exemple. Au moment du retrait, vous n’aurez pas à payer d’impôt.

N’hésitez pas à communiquer avec notre équipe-conseil pour discuter de ces véhicules d’investissements ainsi que des nombreuses possibilités de cotisations.

 

Jean Leblanc
Directeur financement aux particuliers et gestion des avoirs
Spécialiste des fonds communs de placement
Gestion d’actif Credential inc.
Centre de services de Sturgeon Falls
jleblanc323@acpol.com

Humains. Disponibles. Branchés.


Des fonds communs de placement sont offerts par l’intermédiaire de Gestion d’actif Credential inc.

Partagez cet article