Fermer
Blogue

10 000 $ en bourses décernées à deux jeunes bâtisseurs de bonheur

10 000 $ en bourses décernées à deux jeunes bâtisseurs de bonheur

NORTH BAY – Le 21 juin 2021 : Pour une deuxième année consécutive, la Caisse Alliance annonce qu’elle a attribué 10 000 $ en bourses d’études, soit une Bourse Caisse Alliance de 5 000 $ à une étudiante qui termine ses études secondaires et qui est inscrite à un programme postsecondaire, ainsi qu’une seconde Bourse Caisse Alliance de 5 000 $ à un étudiant déjà inscrit à un programme collégial ou universitaire de premier cycle.

Les étudiants membres de notre coopérative financière avaient jusqu’au 31 mars 2021 pour soumettre une demande.

« La participation de la communauté étudiante a surpassé de 23 % celle de l’an dernier et a donné lieu, au sein du comité de sélection des boursiers, à des évaluations approfondies et à des échanges intéressants, indique M. Philippe Boissonneault, président du conseil d’administration de la Caisse Alliance. Formé de membres de la communauté, le comité de sélection avait comme mandat de sélectionner, en conformité avec les critères d’admissibilité établis, deux candidats s’étant distingués en participant ou en amorçant un projet visant à soutenir les membres de leur communauté en cette période de crise pandémique. »

Selon M. Pierre Dorval, président et chef de la direction de la Caisse Alliance, les initiatives entreprises par les candidats sont nombreuses et porteuses de solutions. « Pour la Caisse Alliance, la santé et le bien-être de ‘nos jeunes bâtisseurs de bonheur’ sont de grande importance. Avec le surcroît de stress, d’angoisse et d’anxiété que l’on observe entre autres chez nos jeunes depuis la dernière année, les projets présentés auront sans aucun doute des répercussions positives immédiates et/ou à long terme. »

Les deux heureux récipiendaires ont, chacun à leur tour, eu droit à une annonce surprise, les 15 et 17 juin dernier, lors d’un entretien par vidéoconférence en présence de gestionnaires de la Caisse Alliance et de membres du comité de sélection.

Récipiendaire du secondaire inscrite à un programme postsecondaire

Domiciliée à Cache Bay, dans la région du Nipissing, Aysha Nuh, nouvelle diplômée de l’École secondaire catholique Franco-Cité et inscrite au programme de génie chimique à l’Université Western, fait partie des choix du comité. Soulignons l’impact significatif et continu de son projet collaboratif intitulé Le défi de la santé mentale chez les jeunes, une initiative de sensibilisation et d’éducation, de même qu’une source d’aide directe à la jeunesse en cette période de crise sanitaire.

« Les gens doivent s’isoler pour arrêter la propagation de la COVID-19, ce qui se résulte en une diminution de socialisation et d’interactions humaines, mentionne la boursière. Ce projet permet aux adolescents d’avoir une voix, de se ressentir écoutés et de savoir qu’ils ne sont pas seuls. »

Ce projet à valeur coopérative a particulièrement retenu l’attention du comité de sélection, notamment en raison de ses objectifs fondamentaux et de son influence compte tenu du contexte pandémique actuel.

« Ça me fait toujours plaisir de voir des adolescents qui s’impliquent auprès de leurs pairs pour les aider à passer au travers de périodes difficiles, souligne M. Boissonneault. On réalise que la pandémie a eu des effets très néfastes et difficiles sur eux. »

Récipiendaire déjà inscrit à un programme collégial ou universitaire de premier cycle

Nouveau détenteur d’un baccalauréat en psychologie de l’Université de Hearst et inscrit à la formation à l’enseignement à l’Université d’Ottawa, Bradley Morin a mené un projet de recherche qualitatif d’envergure ayant pour but de favoriser la rétention des enseignants dans le contexte actuel. De Kapuskasing, dans la région du Nord, ce dernier a su présenter un projet faisant preuve de réflexion, aidant à tenir compte et à mieux comprendre les besoins et réalités du personnel enseignant francophone de la région, et ayant le potentiel de contribuer de manière significative à leur bien-être.

« L’école virtuelle, ce n’est pas toujours l’idéal pour les enseignants, ni pour les élèves. Être capable d’avoir le soutien de tout le monde – de la direction et de ses autres collègues de travail – pour travailler ensemble, c’est important. J’ai vu beaucoup, dans le cadre de mon projet, que le niveau de stress des enseignants a augmenté significativement dans le contexte de pandémie, donc le but est de trouver des façons de diminuer ce stress. »

Comme Aysha Nuh, le boursier affirme vouloir continuer à contribuer à l’évolution de son projet.

« De nombreux facteurs influent sur la réalité dans laquelle évolue l’éducation à l’heure actuelle, poursuit M. Boissonneault. Cette situation sans précédent comporte son lot de défis pour les enseignants qui doivent composer avec la courbe d’apprentissage de la technologie nécessaire pour l’éducation à distance ainsi que la réorganisation, l’adaptation et le travail d’équipe continus afin que la clientèle étudiante puisse continuer à s’instruire durant cette période d’incertitude. »

Le comité de sélection boursier tient à remercier tous les candidats et à féliciter chacun d’entre eux pour leurs réalisations et actes de solidarité remarquables.

 

– 30 –

 

Contact médiatique :
Manon Aubin
Conseillère en communication interne et médias sociaux
Tél. : 705 474-5634, poste 7271
Courriel : manon.aubin@acpol.com

Partagez cet article
Aller au contenu