Questions fréquentes sur la fraude par chèque

Questions fréquentes sur la fraude par chèque

Q. Qu’est-ce que la fraude par chèque?

R. La fraude par chèque est l’un des crimes financiers qui enregistre présentement la croissance la plus rapide. Selon les projections, ce type de fraude augmentera de 25 % par année. Il est estimé que la fraude commerciale, notamment la fraude par chèque, coûte plus de 20 milliards canadiens par année aux entreprises nord-américaines.

Malgré les progrès technologiques, les chèques sont encore largement utilisés par les Nord-Américains. Les bandes spécialisées dans ce type de fraude sont constamment à l’affût des nouveautés et sont très rusées. Elles utilisent sans cesse de nouvelles techniques pour déjouer le système bancaire et voler l’argent des déposants.

La fraude par chèque se présente principalement sous 3 formes :

  • contrefaçon : chèque qui n’est ni fait ni autorisé par le titulaire légitime du compte;
  • falsification : chèque volé qui n’est pas signé par le titulaire du compte;
  • faux : chèque qui a été émis comme il se doit par le titulaire du compte, mais qui a été intercepté et dont le bénéficiaire ou le montant a été modifié.

Q. Comment me protéger de la fraude par chèque?

R.

  • Réduisez votre utilisation de chèques, laquelle présente des risques, et optez plutôt pour les paiements électroniques. Utilisez par exemple les paiements de factures au guichet automatique ou par AccèsD Internet, le virement entre personnes, le dépôt direct ou les paiements préautorisés.
  • Lorsque vous émettez un chèque, conservez le talon et inscrivez-y le montant, la date et le bénéficiaire.
  • Si vous fermez un de vos comptes, détruisez les chèques en les déchiquetant, en les brûlant ou en les rapportant à votre institution financière.
  • Commandez un seul ensemble de chèques par compte.
  • Utilisez des chèques de qualité supérieure, comportant un ensemble raisonnable de caractéristiques de sécurité. Les chèques fournis par Interchèques sont conformes aux normes de sécurité élevées de la Caisse.
  • Si vous avez émis un chèque qui n’a pas été déposé par son bénéficiaire dans les six mois suivant sa date d’émission, ce chèque ne peut plus être encaissé par son bénéficiaire. Pour plus de précautions, prenez quand même les dispositions pour faire un contrordre de paiement.